Omedetou Nihon ! Le Japon première équipe qualifiée pour la coupe du monde de football au Brésil.


C’est dans un bar de Tokyo que nous avons pu suivre avec une immense joie le fameux match Japon-Australie comptant pour les qualifications pour la coupe du monde 2014.
Un seul petit point suffisait au Japon pour se qualifier.

Si il y a bien une chose étonnante dans la vie sportive au Japon, c’est le regain d’intérêt que connais le football au Japon depuis une quinzaine d’année.
Même si le Baseball reste à ce jour le sport national au pays du soleil levant, une certaine ferveur gagne le pays tout entier pour supporter l’équipe nationale, les « Samurai Blue » comme les surnommes les médias ici au Japon.

Le véritable tournant à certainement eu lieu en 1998, lorsque le Japon se qualifiait in-extrémis pour la coupe du monde en France. Malgré un parcours décevant de 3 défaites en 3 matchs, le plus important était là, le Japon participait à sa première coupe du monde de football et rentrait dans le cercle très fermé des 32 meilleurs équipes de la planète.

Depuis le Japon n’a cessé de renouveler l’expérience pour les éditions 2002 (au Japon en atteignant les 1/8ème de final), 2006 puis 2010. Accompagné par des joueurs comme Hidetoshi Nakata, Yoshikatsu Kawaguchi et surtout Shunsuke Nakamura, cette génération avait réussi à marqué tout un pays participant à la grande fête du football.

L’équipe du Japon n’a depuis cessé de progressé atteignant ainsi la 24ème place au classement Fifa. Contrairement à l’équipe des années 2000 surtout composé de joueur évoluant dans le championnat japonais (la J-league), la nouvelle génération propose un tout autre visage avec des stars jouant dans les plus grands clubs étrangers.
On pourrait ainsi citer Yuto Nagatomo (Inter de Milan), Keisuke Honda (CSKA Moscou), Hajime Hosogai (Bayern Leverkusen) et surtout Shinji Kagawa (Manchester United) nouvelle star de l’équipe.

Mais revenons plutôt à ce match survolté à Tokyo. Je n’avais de mémoire jamais vu un telle ambiance pour un match de foot au Japon. Même durant la coupe du monde 2010 ou l’enjeu était de taille, l’excitation était totalement différente.
Ce match à longtemps joué avec nos nerfs, nous faisant passer par toutes les émotions. Après une première mi-temps largement dominée par le Japon, l’ouverture du score de T.Oar sur un but improbable fut un terrible coup dur pour tous les supporters. Mais au football, tout est possible, et la détermination des « Samurai Blue » permettra à l’équipe d’égaliser à la 91ème minute sur un penalty de Keisuke Honda, nouveau héros de tout un pays.

Une joie incroyable dans le bar digne des plus grandes ambiances des villes européennes.
Le Japon est définitivement devenu un beau pays de football.

Nul doute que toute l’équipe d’Ecole-Tokyo se mobilisera en Juin 2014 pour créer plusieurs événements autour de la coupe du monde directement à Tokyo.
Venez nombreux !

Site d’Ecole-Tokyo: http://www.ecole-tokyo.com/
Facebook: https://www.facebook.com/EcoleTokyo
Twitter: https://twitter.com/TokyoEcole

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>